Traversée Chamonix Zermatt


Chamonix Zermatt


La Petite Trotte à Pilou 2010, Chamonix Zermatt, nous a permis de relier les deux capitales de l'alpinisme: Chamonix en France et Zermatt en Suisse.

Au cours des 11 étapes (dont trois autour de Zermatt) nous avons découvert des montagnes de toute beauté. Nous avons vécu dans un univers de haute montagne au cœur des plus beaux "4000" des Alpes. Nous avons même pu participer à la trente septième édition de la course mythique, Sierre Zinal, aussi appelée "la Course des cinq 4000".

Les conditions météo n'ont pas été favorables, nous avons rencontré la neige, le vent. Nous n'avons pas pu passer par certains cols à cause de la neige. Ces conditions un peu difficiles nous ont fait vivre des moments intenses et ont révélé le caractère de chacun...

Sommaire

Le parcours
Etape 1       Etape 2       Etape 3       Etape 4       Etape 5       Sierre Zinal       Etape 7       Etape 8       Etape 9       Etape 10       Etape 11
Les photos
Une vidéo

Retour Page Principale Petites Trottes à Pilou




Le parcours


Chamonix Zermatt


Les étapes décrites par Pilou sur Wikiloc

 

Retour au sommaire

Les étapes

Etape 1: Vallorcine - Le Buet - Vallorcine


Etape1


Pour cette première étape, il ne fait pas très beau. Il a plu durant la nuit et, ce matin, les nuages dissimulent les sommets.

Pilou avait prévu une "grande étape" de Servoz à Vallorcine en passant par le Lac Vert, le Désert de Platé, le Col de la Portette, le Collet d'Anterne, le Refuge de Moëde Anterne, le Col de Salenton, un aller retour au Buet (3096 m) encore appelé "Le Mont Blanc des Dames", puis le Refuge de la Pierre à Bérard avant de retrouver Vallorcine.

Dès le départ du camping, nous décidons d'opter pour la montée directe au Buet.
Les nuages nous cachent le panorama qui est grandiose lorsque la météo est meilleure. Apercevoir le chemin, les parois, les sommets au gré du déplacement des nuages est aussi très beau...

Nous apercevons quelques chamois dans les rochers. C'est parti pour de bonnes journées en montagne.

 

 

Retour au sommaire

Etape 2: Vallorcine - La Fouly


Etape2

Durant cette deuxième étape, nous allons rejoindre la Suisse.

Après avoir aidé Anne-Marie à plier le campement et charger la voiture, nous quittons Vallorcine. Nous allons retrouver Anne-Marie, ce soir, à La Fouly. Grâce à elle, notre sac est léger et les courses seront faites à notre arrivée! Merci Anne-marie!

Nous rejoignons le Col des Posettes, puis le Col de Balme (2204 m). Nous avons la chance de bénéficier d'une vue magnifique sur toute la vallée de Chamonix et la Suisse.
Après une belle descente, en courant, dans la Vallée de Trient, nous entamons la montée vers le Glacier du Trient et la Fenêtre d'Arpette (2665 m). Univers minéral comme je l'aime. Une pause déjeuner au Refuge du Glacier est la bienvenue.

Nous descendons ensuite sur Champex et son Lac. Je suis super contente de le voir de jour et avec le soleil. Durant l'Ultra Trail du Mont Blanc® , je suis toujours passée de nuit ....

Nous faisons le tour du lac, puis nous descendons sur Issert par la forêt. Nous pouvons y admirer de magnifiques sculptures réalisées dans des souches d'arbres qui ont été abattus. A Issert, nous retrouvons Anne-Marie. Nous faisons "une pause crêpes" en sa compagnie.

Nous poursuivons jusqu'à La Fouly par le chemin inverse de celui de l'Ultra Trail du Mont Blanc®. Plus que 10km! La vallée est belle.

Nous arrivons vers 19 heures au camping de La Fouly. Tout a été installé. Soirée très reposante.

Retour au sommaire

Etape 3: La Fouly - Bourg Saint Pierre


Etape3

Le beau temps nous a déjà quittés! Nous abandonnons La Fouly dans le brouillard et dans la brume.

Nous prenons l'option par le Col de Névé, le Col de la Roux, le Mont Tellier (2951m). Sur les crêtes, le vent est fort. Il fait très froid. De la neige tombe...

Nous découvrons de magnifiques champs d'edelweiss. Avec le givre, la neige, l'ambiance est hivernale. C'est beau mais je n'arrive pas à avoir le courage de sortir l'appareil photo.

Après la traversée du Mont Tellier, nous traversons une zone d'éboulis rocheux constitués de gros blocs. Avancer n'est pas facile.

Etape3

Et nous voilà en Italie où nous atteignons le Col du Grand Saint Bernard (2460m). Le vent est violent, nous sommes dans les nuages et, si Pilou ne m'avait pas dit qu'il y avait un lac, je ne l'aurai même pas deviné. Il faut savoir qu'il est là! Nous apercevons juste une toute petite portion toute grise et couverte de vaguelettes.

Nous visitons l'Hospice. Cela nous permet, aussi, de nous réchauffer!

Après une pause chocolat chaud, nous repartons. C'est un fort vent de face et la neige qui nous accueillent. Nous décidons d'abandonner l'option du Col des Chevaux (2776m) et de rejoindre Bourg Saint Pierre par le chemin le plus direct.

Nous arrivons, complétement trempés, à Bourg Saint Pierre. Anne-Marie nous accueille. Le camping est super. Une grande salle est à la disposition des campeurs, avec tables, coin cuisine, poêle pour se réchauffer et sécher le linge. Même les douches sont chaudes. C'est le grand luxe et cela permet à chacun de reprendre des forces, le mauvais temps a été éprouvant.

Retour au sommaire

Etape 4: Bourg Saint Pierre - Prat Long


Etape4

Au réveil, ce n'est toujours pas le beau temps, il y a beaucoup de brume...

Et pourtant Pilou nous avait prévu une superbe étape avec des sommets magnifiques, une succession de cols alpins et un lac superbe: le Lac de Dix.

Nous décidons d'aller à Fionnay par l'itinéraire prévu et là, en fonction de la météo, nous déciderons de la suite de l'étape. Nous donnons rendez-vous à Anne-Marie à Fionnay .

Vers 2400 mètres, nous rencontrons la neige, le givre, le brouillard. On n'aperçoit qu'à peine les montagnes.

A Fionnay nous retrouvons enfin un peu de soleil. Par contre les nuages sont très bas et très noirs, il doit neiger là où nous devons passer pour rejoindre Arolla. Il serait très imprudent de s'aventurer là-haut et Pilou décide sagement de neutraliser l'étape.

C'est en bus, puis train, puis voiture que nous rejoignons Prat Long. Long mais peu fatigant! Demain l'étape sera un peu plus longue puisque nous partirons de Prat Long au lieu d'Arolla.

Le camping est rustique mais super agréable. Nous sommes au milieu de la montagne. Nous faisons un beau feu qui nous réchauffe. Personne ne se fait prier pour rejoindre son duvet.

Retour au sommaire

Etape 5: Prat Long - Zinal


Etape5

Au réveil, il fait froid. Les tentes sont couvertes de givre mais il fait beau et c'est la promesse d'une belle journée. Je suis contente pour Christophe qui doit nous quitter le lendemain.

Nous commençons par rejoindre Evolène. C'est un peu moins rapide que nous l'espérions. la journée va être longue!

Les passages dans les alpages sont magnifiques. Pour la première fois nous voyons parfaitement les montagnes.

Nous déjeunons sur la place de l'Eglise d'Evolène en plein soleil. Cela est très agréable.

Et, lorsqu'il faut repartir, la montée vers le Col de Torrent nous semble un peu difficile! La descente sur le Lac de Moiry est très belle. Puis c'est la montée vers le Col de Sorebois qui va nous donner l'accès à la vallée de Zinal. Pas facile! Surtout lorsque l'on voit l'heure déjà bien avancée, les kilomètres qui restent à parcourir, le dénivelé.

Heureusement, dans la descente sur Zinal, Pilou nous fait prendre les bons raccourcis! Nous arrivons vers 20 heures, très fatigués, après environ 42 kilomètres parcourus et 2200 mètres de D+.

Le campement installé, nous dînons et nous nous couchons rapidement. Demain c'est la course Sierre Zinal!

Retour au sommaire

Etape 6: Sierre - Zinal


le bivouac

Aujourd'hui nous participons à la Course SIERRE-ZINAL. Cette course dont c'est la 37ième édition est aussi appelée la course des cinq 4000. Il fait beau et c'est une belle journée qui s'annonce. Je me réjouis d'avance des paysages que nous allons rencontrer. La fatigue de la journée d'hier est oubliée!

J'avais déjà entendu parler de cette course mais je n'avais pas imaginé pouvoir y participer un jour.

Sierre-Zinal, au cœur des Alpes valaisannes, présente un parcours très engageant : 31 kilomètres, 2200 mètres de montée, 800 mètres de descente.

Nous quittons Zinal par un bus postal pour rejoindre le départ. La route, très aérienne, est assez impressionnante.

Aussitôt arrivés à Sierre, nous sommes pris par l'ambiance de la course, beaucoup de monde, la plupart des coureurs sont en train de s'échauffer. Pour moi ce sera très cool. Mon seul but est de faire le mieux possible en gardant du plaisir à courir et à parcourir la montage.


profil

Les pourcentages indiqués sur ce graphique, fourni par l'organisation, permettent à chacun d'estimer son temps de course final et donc de bien doser son effort. Ainsi, à Ponchette (34%), on a théoriquement effectué à peu près le tiers du temps final. Le jour de la course, ces pourcentages sont notés sur les panneaux des divers postes de ravitaillement. A l'arrivée je vérifierai que la théorie était exacte!

J'ai beaucoup apprécié la course, les paysages, l'ambiance, l'arrivée. Et, après l'étape de la veille, je suis surprise que cela ne se soit pas si mal passé.

Pour Anne-Marie, la journée a été plus dure. Elle a dû déplacer notre campement du champ où nous nous étions installés à la demande du propriétaire. Elle s'est occupée de faire sécher le linge.
Nous dînons près d'un torrent dans un endroit amménagé pour les pique-nique. Il y a même un barbecue.

Retour au sommaire

Etape 7: Zinal - Grüben


Etape7


Après une bonne nuit, le lever est tardif. Nous ne partons pas avant 10 heures. Aujourd'hui nous ne sommes pas pressés car l'étape prévue est courte, une vingtaine de kilomètres.

En sens inverse, nous empruntons le même parcours que la veille jusqu'à l'hôtel Weisshorn. Il est très agréable de prendre son temps, d'admirer tous les sommets qui nous entourent.

Nous pique-niquons près de la sculpture de la comète de Halley. Nous sommes en effet sur le chemin des planètes entre Tignoussa et l'hôtel Weisshorn.

Après une dernière montée au Col de MeidPass, nous descendons sur Grüben.

Nous allons installer notre campement au fond de la vallée parmi des grosses touffes d'herbe.

Nous nous couchons très tôt.

 

 

Retour au sommaire

Etape 8: Gruben - Randa


Etape8

La nuit n'a pas été bonne. J'ai très mal à un pied dont certaines ampoules semblent vouloir s'infecter, mon genou droit me fait souffrir. J'ai un peu peur pour aujourd'hui.
L'étape du jour nous conduit à Randa, notre camp de base pour quelques jours, dans la Vallée de Zermatt.

Avant de quitter notre aire de bivouac, nous voyons partir vers la montagne un grand troupeau de moutons.
Nous rejoignons Grüben d'où part notre chemin vers le Col d'Augstbordpass (2893m). La montée se fait assez facilement et se termine dans les pierriers, univers minéral.

Nous admirons le Weishorn et son arête.

Puis c'est la descente et, là, les choses se compliquent. Je n'arrive pas à descendre rapidement à cause de mon genou....

Nous nous arrêtons au niveau de Troara. La vue sur la vallée de Zermatt est magnifique. Nous faisons une pause déjeuner, tous ensemble, avant que le groupe ne se divise en deux pour la suite de l'étape.

Le premier groupe, avec Pilou, poursuit, à partir de Jungtal, vers Topalihütte, par un magnifique itinéraire qui passe par un col à près de 3200 mètres d'altitude. Ils vont passer au pied du Sellihorn (3409 m), du Brunegghorn (3833 m).

Le deuxième groupe descend sur Saint Niklaus en passant par le hameau de Jungu. Il rejoint ensuite Randa par la vallée. Ce second itinéraire est nettement moins montagnard que le premier et je regrette de devoir choisir cette solution mais aujourd'hui, ce n'est pas la forme ....

Nous arrivons assez tôt au camping. Anne-Marie a déjà tout installé. C'est le grand luxe après les bivouacs des derniers jours et nous aprécions le confort de la douche.

Les autres arrivent plus tard, ils sont fatigués mais super heureux de leur virée. Les passages en haute montagne étaient grandioses.

Pour demain j'ai pris la décision de ne pas partir, mon genou a besoin d'un peu de repos.

Retour au sommaire

Etape 9: Randa - Hornlihütte - Randa


Etape9


Ce matin, seulement Pierre, Paul et Christian partent à pieds pour Zermatt. De là ils vont monter au refuge de Hornlihütte, "le refuge du Cervin". Bien qu'ayant très mal aux pieds, Christian est super motivé pour aller là-haut.

Pierre et Christian ne vont rentrer que vers 18h30 après presque 40km et 2000 mètres de D+, fatigués mais heureux. Ils ont apprécié l'accueil et l'ambiance de ce refuge.

Pour le reste de l'équipe cela a été une journée de repos dans Zermatt.

 

 

 

 


 

Retour au sommaire

Etape 10: Randa - Oberrothorn - Randa


Etape10


 

Dans la nuit, des orages ont éclaté, la pluie est tombée. Ce matin, le ciel est dégagé. Nous décidons de partir.

Depuis le camping, nous rejoignons l'Europaweg par quelques lacets. Notre but aujourd'hui est d'atteindre le sommet de l'Oberrothorn (3114 mètres).

De ce sommet, nous allons avoir une vision à 360° de tous les principaux 4000 du Valais: Le Cervin, Le Mont Rose, le Breithorn, Castor et Pollux, Liskamm.

Après ce sommet, Pilou a prévu de descendre sur Rothorn Paradise, puis Tüfteren pour un retour sur Randa par Täsch.

En définitive, personne ne va monter à l'Oberrothorn. Les nuages nous ont découragé d'atteindre ce sommet.

Pilou décide d'annuler le bivouac à Riffelse (2300 mètres) du lendemain car la météo n'est pas assez bonne.

Le passage au Theodulpass (3301 mètres) est également annulé.

Demain c'est le dernier jour en montagne...

 

 

 


 

Retour au sommaire

Etape 11: Randa - Riffelsee - Gonnergratt - Randa


Etape11


Pour profiter au mieux de la montagne nous décidons de prendre la navette jusqu'à Zermatt. Cela nous gagne du temps et ... de la fatigue.

Il y a des nuages sur les hauteurs, pour le moment le Cervin ne daigne pas se montrer mais la journée promet d'être agréable.

La montée est très agréable, gentiment, tous m'attendent dans les descentes.

Au Lac de Riffelsee, le Cervin n'est pas là! Les nuages nous le dissimulent. Pilou nous montre l'endroit qui aurait dû être celui de notre bivouac. Pour une prochaine fois, peut-être ...

Nous poursuivons notre route par un chemin en balcon le long du glacier. Nous allons jusqu'au bout du sentier qui permet de rejoindre le refuge du Mont Rose.

La vue sur les sommets est magnifique: le Petit Cervin, le Breithorn, Castor et Pollux, le Mont Rose. Nous faisons une pause face à tous ces sommets et ces glaciers.

Puis nous repartons pour la montée au Gonergratt, pentu mais court. Nous arrivons là-haut dans la foule qui est parvenue ici en prenant "le petit train". Anne-Marie et Kiki sont là. Nous passons un petit moment avec elles à attendre que le Cervin daigne se montrer.

Nous les quittons pour reprendre notre descente sur Zermatt. Pilou nous fait passer par de superbes endroits. L'arrivée sur Zermatt est très belle. Nous allons même apercevoir l'intégralité du Cervin, un petit moment.

Superbe journée!

Retour au sommaire

Quelques photos de notre Petite Trotte


Les albums photos

Les albums photos de notre Traversée Chamonix Zermatt sont ici.

Retour au sommaire

La vidéo de Christophe







Retour au sommaire

Retour Page Principale Petites Trottes à Pilou