Première édition du Tot Dret (13 au 15 septembre 2017)


 

De Gressoney à Courmayeur, TOT DRET (tout droit) !

Le Tot Dret se déroule sur le parcours du Tor des Géants® et en même temps que le Tor des Géants®.

Un trail de 130 kilomètres et 12 000 mètres de dénivelé positif qui part de Gressoney et arrive à Courmayeur.

La première édition du Tot Dret s'est déroulée du 13 au 15 septembre 2017. Le départ a eu lieu à Gressoney-St-Jean à 21h00, le mercredi 13 septembre. Les derniers sont arrivés le vendredi 15 septembre, jusqu’à 16h00 alors qu'à l'origine la barrière horaire était prévue à 11 heures.

Le temps maximum pour terminer l’épreuve est de 35 heures. Les barrières horaires sont redoutables. Pour cette première édition il n'y aura que 86 personnes à l'arrivée alors que 376 personnes ont pris le départ.

 

 

 

 

 

 

 


Avant la course

Dès le dimanche, nous arrivons dans le Val d'Aoste.
Nous nous installons dans le camping Marguerita de Gressonney Saint Jean. Il ne fait pas très chaud mais il fait beau et c'est agréable de camper avec la montagne comme paysage.


Vue de notre tente

La vue depuis notre tente


Les jours qui précédent la course nous permettent de mieux découvrir Gressoney et ses environs. Il fait très beau malgré un vent frais persistant.
La journée du mercredi est calme. Prise du dossard près de la base vie du Tor des Géants. Préparation du sac pour Ollomont. Préparation du sac de course. Dernières mises au point avec Christophe qui va m'assister sur la course.


La course

Le départ du Tot Dret a lieu sur l'une des places de Gressonney. Il fait nuit. La météo est bonne.
Le début de la nuit est particulièrement facile à gérer car on n'est jamais seul et, du coup, c'est plus facile de garder une bonne allure.



Arrivée à Valtournenche sans souci. J'ai même de l'avance sur les barrières horaires.
Sur le parcours, on rencontre quelques personnes du Tor. Les ravitaillements ne sont pas toujours identiques pour les deux courses et, surtout, moins de confort pour le Tot Dret. Cela ne me dérange pas, nous ne faisons pas la même course!
J'apprécie la tranquilité sur la course et dans les ravitaillements. Ce n'est pas la cohue des 200 premiers kilomètres du Tor!

 


La météo devient mauvaise dès le tout début de la matinée du jeudi. Vent très fort et très froid dès 2000 mètres et justement entre Valtournenche et Ollomont nous allons toujours rester en altitude.
Quelques averses violentes de pluie voir de neige nous obligent à mettre ou retirer en permanence la veste Goretex. Il fait très froid. Au refuge Magia, de nombreuses personnes abandonnent ne voulant pas affronter les averses de neige du col Vessona.

Arrivée à Oyace à peu près dans les temps, on nous apprend que la barrière horaire a été repoussée d'une heure et que cela devrait être identique à Ollomont.
La montée du col Bruson se fait lentement, la nuit arrive pour le final. Le coucher de soleil a été très beau. La descente sur Oyace me semble interminable malgré la présence de Christophe.

J'arrête à Ollomont peu motivée par le froid et la course après des barrières horaires que l'on ne connaît plus vraiment. Des concurrents arriveront, le vendredi, après 16 heures à Courmayeur alors que théoriquement on devait arriver au plus tard à 11 heures

Pas grave! Cela a été de très bons moments en montagne avec de beaux paysages, des conditions de météo de montagne et surtout j'ai eu la chance d'avoir un assistant, Christophe. Cela aide vraiment énormément!


Après la course

Nous passons la nuit dans la voiture près de la base vie d'Ollomont. Le beau temps est revenu. Il gèle. Nous quittons Ollomont pour Courmayeur et le camping des Grandes Jorasses dans le Val Ferret.
Pour finir ce séjour dans le Val d'Aoste nous avons la chance d'avoir du beau temps et c'est génial.

Balade au Refuge Bonati avec retour par le Pas Entre Deux Sauts, le vallon d'Arminaz où nous allons pouvoir observer de nombreuses marmottes.

Une vidéo de Christophe